Ateliers de Sensefiction : qui sera le meilleur entrepreneur social ?

Le 3 décembre – Lille, Nantes, Rouen et Strasbourg

À l’occasion de la Social Good Week, la 3ème édition de la Social Cup a fait escale dans 4 villes : Lille, Nantes, Rouen et Strasbourg. Retour sur les ateliers de création – SenseFiction – qui ont pu servir de tour de chauffe avant une constitution de dossier de candidature !

sensefiction-lille-1La Social Cup a démarré en tout début de mois de novembre – mois de l’économie sociale et solidaire. Cette phase d’échauffement a permis aux entrepreneurs d’être sensibilisés à la compétition.

Ancrés dans le programme de la Social Good Week, 4 sessions de « Sensefiction » ont eu lieu dans quatre villes différentes. Ce sont de véritables ateliers de création pendant lesquels tout étudiant ou jeune de moins de 30 ans a pu venir s’entraîner, se tester et pitcher.

Ces temps de création collaboratifs ont permis aux entrepreneurs d’être testés sur leur projet : leur force de persuasion, de réussite, la compréhension du problème et la réflexion autour du parcours de leurs futurs utilisateurs ou bénéficiaires ont été soulevés et évalués.

De nombreux projets à fort impact social ont été présentés – aide aux handicapés, aux personnes sans-abri, aide à des publics particuliers. Et d’autres projets à impact environnemental l’ont été également – recyclage, lutte contre le gaspillage alimentaire…

Grâce à ces ateliers de « mise en difficulté positive », les porteurs de projet ont pu repartir plus sereins, avec de nombreux conseils d’autres entrepreneurs ou de mentors présents. Ces phases de création ont aidé les porteurs de projet à défendre leurs idées et à constituer leur dossier de candidature en vue de la Social Cup !

« L’objectif de ce concours est de voir émerger des projets ayant un fort impact social et environnemental. Après des SenseFiction dans 12 villes, un finaliste par ville sera désigné. Le 25 janvier, ce sera la grande finale à Paris et le gagnant aura la possibilité d’être incubé par MakeSense pendant 1 ans. Les autres finalistes repartiront quoi qu’il en soit avec une dotation. » détaille Camille Demange, chargée de projet chez MakeSense, co-organisateur de la manifestation avec la Banque Postale et KissKissBankBank.

Copyright 2016 Social Good Week - conçu par HelloAsso

Send this to friend